Maraîchage biologique

Cet atelier développe une agriculture biologique.

Qu'est-ce que l'agriculture biologique ?

L’agriculture biologique constitue un mode de production qui trouve son originalité dans le recours à des pratiques culturales et d’élevage soucieuses du respect des équilibres naturels. Ainsi, elle exclut l’usage des produits chimiques de synthèse, des OGM et limite l’emploi d’intrants.

Les bénéfices que la société peut retirer de l’agriculture biologique sont multiples en termes de création d’activités et d’emplois, de préservation de la qualité des sols, de la biodiversité, de l’air et de l’eau. Ce mode de production permet d’expérimenter en vraie grandeur des pratiques innovantes respectueuses de l’environnement et qui sont susceptibles d’être développées plus largement en agriculture. Ses modes de transformation privilégient la mise en valeur des caractéristiques naturelles des produits.

C'est également :

Permettre aux sols de conserver leur fertilité naturelle :

C’est la règle essentielle de l’agriculture biologique, elle conduit au refus du recours aux produits chimiques de synthèse et vise à :

  • Choisir les espèces animales et végétales adaptées aux conditions naturelles
  • Respecter au mieux les paysages ainsi que les zones sauvages
  • Préserver la biodiversité
  • Préserver les équilibres naturels du sol et des plantes
  • Favoriser le recyclage
  • Rechercher l’équilibre en matières organiques

Fournir des produits de qualité :

L’agriculture biologique constitue en France l’un des signes officiels d’identification de la qualité et de l’origine. Elle garantit une qualité attachée à un mode de production respectueux de l'environnement et du bien-être animal. De plus, ce mode de production spécifique permet d’obtenir des produits aux qualités nutritionnelles démontrées.

Les conclusions du programme de recherche QLIF (1) mené de 2004 à 2009 sur les systèmes de production et filières bas intrants, dont l’agriculture biologique, ont en effet permis d’établir une corrélation entre les pratiques agricoles biologiques et la qualité supérieure de l’alimentation biologique. Menés dans différents pays d’Europe, les travaux montrent que la qualité des produits bio, animaux et végétaux diffèrent en général, significativement de celle des produits issus de systèmes de production intensive. Les résultats obtenus montrent que les méthodes de production biologiques sont à l’origine : de niveaux plus élevés en composants nutritionnels recherchés, comme les vitamines, les antioxydants et les acides gras polyinsaturés ; de plus faibles taux en composés non souhaitables tels que les métaux lourds, les mycotoxines, les résidus de pesticides et les glycoalcaloïdes.

Les Français ne s’y trompent pas : en 2009, 46 % d’entre eux ont consommé au moins un produit bio au moins une fois par mois (vs 44 % en 2008). Conscients que l’agriculture bio représente un autre rapport qualité/prix, près de 4 Français sur 10 estiment normal de les payer plus cher. Ils se disent, en moyenne, prêts à les payer 11 % de plus.

Respect de l’environnement :

La rotation de cultures extensives, la non-utilisation de pesticides et d’engrais chimiques de synthèse évitent la détérioration des sols arables.

Les pratiques culturales bio épargnent aux eaux souterraines ou de surface les pollutions chimiques dont certaines sont extrêmement difficiles à éliminer dans le processus de production d’eau potable.

L’agriculture bio respecte le paysage : haies conservées, moindre développement de voies de desserte pour assurer l’exploitation des terres et le transport des produits.

Le potager
Récolte de courges
Plantation bio

Pour tous renseignements :

Alain RENOULT

are@eauxbleues.com

06.79.70.40.40


Rappel Gratuit & Immédiat

Services de proximité

Nous localiser

Nous contacter